08/08/2016

La réglementation acoustique dans le neuf

Réglementation 

La réglementation acoustique dans le neuf

Pouvoir vivre au quotidien, chez soi, sans déranger et sans être dérangé : le b.a -ba ! Pour cela, la Nouvelle Réglementation Acoustique définit les performances minimales à respecter en matière d’isolation phonique dans une habitation.

 

Bon à
savoir


Le label Qualitel est un label attribué par l’association Qualitel aux logements neufs qui possèdent des caractéristiques techniques supérieures à la réglementation dans plusieurs rubriques prédéfinies : thermique, électrique, plomberie et acoustique.

Qualitel

Une réglementation pour s’isoler contre les bruits extérieurs

La Nouvelle Réglementation Acoustique (NRA) s’applique pour l’isolation phonique de toutes les habitations neuves dont le permis de construire a été déposé après le 1er janvier 1996. Modifiée le 1er janvier 2000 pour correspondre aux nouveaux indices européens, elle s’applique aux constructions neuves et aux extensions de bâtiments existants, dans le secteur du logement collectif, individuel et individuel groupé.

Une réglementation pour s’isoler contre les bruits extérieurs

Cette règlementation acoustique implique une obligation de résultat « in situ », soit une fois les parois du logement isolées contre les bruits extérieurs. Attention, la NRA n’impose aucun niveau réglementaire entre les pièces d’un même logement (cloisons séparatives, planchers entre les étages). Une forte isolation des bruits extérieurs a tendance à favoriser l'accentuation des bruits intérieurs, tels que le bruit de talons sur le sol. Pour ce dernier cas non prévu par la réglementation, le mieux est de prévoir l'isolation des cloisons, du sol et du plafond.

Les exigences de la Nouvelle Réglementation Acoustique

La Nouvelle Règlementation Acoustique fixe des exigences de résultats s’appliquant aux différents types de bruit :

  • contre les bruits aériens intérieurs (ex : discussion, bruits de la télévision, etc.), la réglementation impose le renforcement de l’isolation phonique entre les logements afin d’atteindre une valeur réglementaire minimum de 53 dB ;
  • contre les bruits aériens extérieurs (ex : rue animée), une isolation acoustique minimum de 30 dB est requise;
  • contre les bruits d’impact (ex : bruits de pas, chutes d’objets), le niveau maximal à ne pas dépasser est fixé à 58 dB ;
  • le bruit des équipements individuels (ex : machine à laver), provenant des logements voisins est davantage limité dans les pièces principales et les cuisines ;
  • le bruit produit par les équipements intérieurs au logement (ex : bouches de VMC, appareils individuels de chauffage, etc.) doit être limité ;
  • une correction acoustique dans les parties communes (ex : couloirs, escaliers, hall) par des revêtements absorbants est à prévoir afin de diminuer le niveau sonore.

Pour un meilleur confort acoustique, il est préconisé de mettre en œuvre des cloisons ayant une performance minimum de RA = 40 dB, un indice minimum permettant de rendre une conversation à voix haute inaudible d’une pièce à l’autre. A noter qu’à partir de RA = 50 dB, l'isolation acoustique est considérée comme excellente. Ce type de solution va ainsi permettre de séparer une pièce calme d’une pièce plus conviviale (bureau à côté de la cuisine par exemple).

  • Plâtres et revêtement technique
Type d'ouvrage
Rénover un mur
Isolation par l'intérieur
Aéroblue® sac 25kg

Aide au choix : Trouvez votre solution Placo®

>

Pour aller plus loin

Identifier les sources de bruit

Bruits de talons dans l’escalier, radio dans la cuisine, scooter qui démarre...

+

Isolation phonique : les grands principes

Vous souhaitez plus de calme chez vous ? Découvrez le confort phonique...

+