08/08/2016

Quel matériau pour une cloison solide

Résistance mécanique : quel matériau pour ma cloison ?

Faites le bon choix pour vos cloisons : comparez les solutions constructives pour leur résistance mécanique… sans oublier vos autres critères : prix, isolation acoustique, poids, etc.

 

Bon à
savoir


Identifier la nature de la cloison et adapter l’accroche à la charge permet de fixer en toute sécurité les éléments même les plus lourds.

Fixer en toute sécurité dans du Placo®

La plaque de plâtre pour vos cloisons

La plaque de plâtre est un matériau permettant d’allier « bon rapport qualité-prix » et « facilité de mise en œuvre ».
De par leur nature, les plaques de plâtre offrent une bonne résistance mécanique. Si elles sont fixées dans les règles de l’art, elles permettent de supporter des charges lourdes, voire très lourdes. Bien choisir sa plaque de plâtre permet donc d’assurer la solidité de vos cloisons.
Qu’en est-il concernant les milieux humides, où les cloisons et murs sont mis à rude épreuve ?
Des plaques hydrofuges existent également pour préserver les pièces humides (la salle de bains ou la cuisine) des aléas liés à l’humidité : gondolement, moisissures, tâches… :

  • La plaque Habito®  H
    Deux fois plus résistante qu’un mur en parpaing*, est également la référence pour l'accrochage de charges lourdes
  • La plaque Placomarine®  

Les plaques de plâtre Placo® permettent de répondre à toutes les problématiques de confort : isolation acoustique, isolation thermique, qualité de l’air intérieur, protection incendie, résistance à l’humidité et résistance mécanique.
Faites varier la nature des plaques, leur nombre, le type d’ossature et l’épaisseur de l’isolant pour obtenir les performances souhaitées.
* Simulations d’un coup de table violent (30 joules à 90 cm) sur un mur en parpaing et un mur Habito®

 

Peu encombrante : la cloison en carreaux de plâtre

Pratique et peu encombrante, la cloison en carreaux de plâtre est un bon choix pour les petites surfaces. Pensez-y pour les cloisons de la salle de bain ou des toilettes. Pour alléger l’ouvrage, préférez les carreaux alvéolés qui sont 25% plus léger que les carreaux standards.

La mise en oeuvre d'une cloison en carreaux de plâtre est facile, par emboîtement et simple collage.

Légère : la cloison alvéolaire

Vous avez un problème de poids ? Cela peut arriver quand vous aménagez vos combles ou une pièce à plancher ancien. Pensez à la cloison alvéolaire Placopan®.

Constituée de deux plaques de plâtre réunies par une âme cartonnée, cette cloison est très légère. Son coût est moindre.  Sachez néanmoins que cette solution n’offre pas la polyvalence de performance des plaques de plâtre, en particulier en matière d’isolation acoustique. 

La mise en œuvre de la cloison Placopan® est simple et rapide.

A l’ancienne : la cloison en briques

En terre cuite, les briques pour cloison offrent une bonne régulation de l'humidité et une résistance mécanique performante. En revanche, leur coût est relativement élevé et l’isolation phonique de la cloison est médiocre.

La mise en œuvre d’une cloison en brique est relativement lourde et complexe. Il faut également compter un temps de séchage de deux à trois semaines.

Bon à
savoir


La plaque Habito® supporte jusqu’à 20 kg par point de fixation avec une simple vis à bois : idéale pour accrocher vos décorations et objets lourds sur vos murs et cloisons !

Je sécurise l'accrochage
  • Plaques de plâtre
Type d'ouvrage
Cloison
Habito® 13

Aide au choix : Trouvez votre solution Placo®

>

Pour aller plus loin

Résistance aux chocs et impacts

Découvrez comment est testée la résistance des plaques de plâtre Placo®.

+

Réglementation et normes d'accrochage

Fixez les charges dans les règles de l’art

+

Choisir ses solutions d'accrochage et de résistance

En mur et en cloison : la bonne fixation selon la charge

+