Un peu, beaucoup ou pas du tout : votre air intérieur est-il pollué ?

Nos bâtiments, nos consommations et nos modes de vie font que l’air intérieur est en moyenne cinq à dix fois plus pollué que l’air extérieur. Et chez vous, qu’en est-il ?

 

L’air intérieur de mon habitat est-il pollué ?

Je fais le test :

Bon à
savoir


Assurez une bonne qualité de l’air intérieur dans la chambre des enfants, qui ventilent 2 fois plus que les adultes jusqu’à l’âge de 7 ans.

Chambre d'enfant, la sécurité avant tout

Améliorer la qualité de l’air du logementavec Activ’Air®.

Pour cerner le degré de pollution de votre habitat, le test d’évaluation de la qualité de l’air vous permet d’obtenir des recommandations concernant les solutions à mettre en œuvre.La technologie Activ’Air® s’applique à différentes solutions Placo® selon le type d’ouvrage.

1.
Le logement est-il occupé plus de 2 heures par jour ?
Au-delà de 2 h d’occupation, l’air du logement peut être pollué par l’activité humaine.
1.
Est-ce que certains de ses occupants ont moins de 12 ans ?
Les enfants de moins de 12 ans ont des poumons plus vulnérables à la pollution de l’air.
1.
Les pièces sont-elles bien ventilées ?
Un faible renouvellement de l’air présente des risques pour la santé.
1.
Les locaux sont-ils nettoyés tous les jours ?
Il y a un risque de pollution liée aux produits d’entretien utilisés (produits « non nocifs » pour la santé).
1.
L’isolation est-elle performante (logement basse consommation : BBC) ?
Cela entraîne le risque d’un faible renouvellement de l’air.
1.
La rénovation ou la décoration du logement est-elle récente et/ou le mobilier neuf ?
Les objets ou les revêtements neufs entraînent des risques d’émissions de polluants.
1.
Des personnes fument-elles dans le logement ?
Le tabagisme entraîne une pollution due à la fumée de cigarette.

Bon à
savoir


10 à 20 litres d’eau s’évaporent chaque jour dans votre habitat. Chassez l’humidité et les polluants pour un air sain dans votre intérieur.

Notions pour assainir l'air intérieur

D’où vient la pollution de l’air intérieur ? 

Les polluants présents dans l’air intérieur sont d’une grande diversité et leurs sources sont nombreuses. Et chez vous, saurez-vous reconnaître les principales sources de pollution ? 

●    Les polluants chimiques

Ils sont émis par certains matériaux de construction, meubles, articles de décoration, produits d’entretien et de bricolage, etc. 

C’est le cas notamment des composés organiques volatils (COV) que l’on retrouve dans certains matériaux de construction et mobiliers, ou encore dans les peintures, les vernis, les colles, etc. Le formaldéhyde est un composé organique volatil très présent. 

Cela est moins connu : les imprimantes laser, télécopieurs et photocopieurs émettent de l’ozone, une substance à éviter pour le bon fonctionnement des voies respiratoires. 

●    Les polluants physiques

Les principaux sont l’amiante, le radon, et les particules en suspension dans l’air émises par des sources de combustion : tabac, chauffage, encens, cuisson des aliments. 

●    Les polluants biologiques

L’humidité et la chaleur sont des facteurs de prolifération des moisissures, pollens, acariens et bactéries.  

Pour les pièces recevant de l’humidité, comme la salle de bain, choisissez des plaques de plâtre hydrofuges Placomarine®.

Aide aux choix : Trouvez votre solution Placo®

>

Nos tutoriels travaux

Parfaitement adapté aux parois dites « irrégulières », le doublage sur o

Comment réaliser un plafond suspendu en Placo® ?

La cloison Placostil® est une cloison de distribution qui aff