Faux-plafond phonique et spots encastrés : pont phonique ?

Portrait de Cédric K

Faux-plafond phonique et spots encastrés : pont phonique ?

Bonsoir,

J'ai un professionnel qui vient réaliser un faux-plafond phonique dans ma chambre et le couloir cette semaine. En effet, les bruits aériens du voisin du dessus commencaient sérieusement à m'énerver ... Du coup, j'ai opté pour la création d'un vrai plafond phonique.

J'ai embauché un professionnel RGE qui est spécialisé dans les travaux d'isolation. Il a prévu de me poser un faux-plafond phonique autoporté avec une laine minérale Pure One Epaisseur 100.

Je vais avoir une hauteur sous plafond assez basse (environ 2,25 mètres contre 2,40 maintenant) mais j'espère que le confort obtenu en vaut la peine.

Par contre, j'ai une question technique concernant l'isolation phonique. J'ai lu sur http://www.acouphile.fr/isolation-planchers.html et sur https://www.maisonentravaux.fr/couts-travaux/couts-maconnerie/comment-faire-isolation-phonique/ que l'intégration de spots encastrés peut amoidrir l'isolation phonique.

Il doit être le plus parfaitement continu : pas de "spots" encastrés ni même de plafonnier !

Mon objectif premier est l'isolation phonique. Mais vu la faible hauteur sous plafond, les spots encastrés sont une bonne solution pour l'éclairage. Je crains donc un pont phonique au niveau des spots. L'artisan me dit qu'il y aura l'isolant qui passera au-dessus des spots, ce qui limitera le pont phonique.

Est-ce vrai que l'encastrement de 4 spots dans le faux-plafond va impacter les performances d'isolation ? Qu'en est-il du plafonnier ? Que me conseillez-vous ?

Merci !

Portrait de Denis Placo

Bonjour Cédric,

« Là où l’air passe, le bruit passe »

Le percement de la plaque de plâtre dégradera forcément les performances du montage. Pour pouvoir les déterminer, il faudrait faire des mesures avant et après percement mais il serait trop tard  dans ce cas. Un logiciel de simulation acoustique pourrait peut-être déterminer les pertes d’isolation et il faut alors s’adresser à un acousticien pour estimer ces dernières. Ce sont les points faibles qui vont piloter le résultat final.

Peut-être pouvez-vous envisager des poser des éclairages en applique murale ?

Il sera préférable que le parement soit réalisé avec une plaque de plâtre à isolation acoustique renforcée type Placophonique®  reconnaissable à sa face cartonnée de couleur bleue. Doubler le parement (en prenant soin de décaler les plaques dans ce cas) est une source importante de gain pour une faible perte de hauteur. On parle alors aussi de « double peau ».

Veillez à ce que vos spots (même si dorénavant ils chauffent peu) soient protégés par un dispositif de capotage agréé, surtout s’ils sont recouverts d’une laine minérale.

Les grands principes de l’isolation acoustique

Cordialement

Portrait de Cédric K

Bonjour,

Effectivement, le professionnel a prévu des plaques type Placophonique®. Toutefois, aucun doublage des plaques de prévu mais une structure autoportante avec 10cm d'isolant et des plaques Placophonique®.

J'ai quand même prévu de mettre un petit plafonnier type "spot" au plafond (voir fichier en PJ).

Il y-a-t-il un moyen de limiter l'air qui passe au niveau des chevilles de fixation ? Mettre du silicon par exemple avant ou autre ?

Merci à vous !

Portrait de Denis Placo

Bonjour,

Il faut s'attacher par tous les moyens possibles à limiter les fuites d'air qui sont autant de sources de passage des bruits et calfeutrer au mieux les percements.

Cordialement

 

Rejoignez la communauté

Posez vos questions, répondez à celles des autres membres et partagez vos expériences entre bricoleurs.

Se connecter Créer un compte