Solutions possibles pour un faux plafond de faible épaisseur ?

Portrait de Rémi R

Solutions possibles pour un faux plafond de faible épaisseur ?

Bonjour,

Je souhaite créer un fond plafond dans une pièce en sous-sol. Le plafond actuel est une dalle de béton, la hauteur sous plafond est de 2,20m donc je souhaiterais ne pas rabaisser trop le plafond. Je cherche donc une solution technique pour créer un faux plafond de faible épaisseur, mais qui permette tout de même de passer des gaines électriques, voire poser des spots leds (il semble que certains modèles nécessitent seulement 3cm de plenum).

La pièce fait 3,85m  x 4,20m.

Existe-t-il des solutions qui permettraient de créer un plafond d'une épaisseur totale (y compris l'épaisseur des plaques de platre) de 4 ou 5 cm max ?

Si non, quelle technique pour quelle épaisseur ?

Merci d'avance pour vos lumières.

 

Portrait de Denis Placo

Bonjour Rémi,

Il existe deux types de faux-plafonds : suspendus ou autoportants.

Leur conception est décrite de façon basique et essentielle dans le chapitre dédié de notre guide le compagnon Placo® au chapitres des plafonds et plus détaillée dans l’Intégrale Placo® avec un paragraphe pour les plafonds autoportants sur rails et montants ou les plafonds suspendus  avec des suspentes (d’où leur nom) et des fourrures. Il existe différents types de suspentes selon la nature du plafond et le montage souhaité. Vous les retrouvez en tête de ce chapitre complet sur les plafonds.

La pose d’un plafond autoportant nécessite de se rapporter sur des parois porteuses. Plusieurs solutions possibles pour une portée de 3.85 m :

  • Rails et montants de 90 doublés et adossées avec des vis TRPF au pas de 0.30 m et un entraxe de 0.50 m entre les montants.
  • Rails et montants de 100, doublés et adossés, solidarisés avec les vis TRPF espacées de 30 cm maximum, et un entraxe entre montants de 0.40 m

Si la pose se fait avec la portée de 4.20 m, la seule solution possible est d’employer des montants de 100, doublés, adossés, solidarisés, avec un entraxe de 0.40 m entre montants.

Ces valeurs sont données avec des ossatures Stil® et donc de la marque Placo®

Un plafond suspendu permettra, compte tenu de la distance de mur à mur et du dimensionnement important nécessité des ossatures si plafond autoportant, de conserver une hauteur sous plafond plus importante.

Si plafond suspendu, les fixations des suspentes doivent adaptées à la nature du support. Rappel, il est interdit de percer les poutrelles d’un plafond poutrelles-hourdis.

Il est souhaitable de placer une laine minérale type IBR ou encore ISONCONFORT (plus rigide, plus facile à poser car plus (+) de tenue mécanique et avec une résistance thermique plus élevée à iso épaisseur avec l’IBR) que ce soit pour l’isolation thermique ou phonique. Si vous posez des spots, ceux-ci devront être protégés par des dispositifs de capotage agrées pour protéger à la fois l’isolant et le spot qui s’échauffera moins et verra ainsi sa durée de vie prolongée (ou non raccourcie ;) ).

L’emploi de plaques de plâtre à quatre véritables bords amincis comme la 4Pro® permet d’avoir un meilleur rendu visuel  qui se constate surtout en lumière rasante.

J’espère que mes lumières ont brillé autant que vos futurs spots ;)

Cordialement

Portrait de Denis Placo

Bonjour,

Une possibilité supplémentaire si c’est vraiment une dalle béton, fixation de cavaliers Stil® F530 dans la dalle et fourrures Stil® F530, encombrement mini 4 à 5 cm suivant planéité de la dalle.

Portrait de Rémi R

Bonjour Denis et merci pour vos réponses.

 Le plafond actuel n'est effectivement pas formé de poutrelles+hourdis mais bien d'une dalle de béton, dont la sous-face est très lisse. Pas facile de savoir exactement de quoi il est constitué car il s'agit d'une maison de 1980, mais je crois qu'il s'agit de pré-dalles béton d'environ 5 ou 6 cm d'épaisseur, d'une couche de 14 cm de polystyrène et d'une dalle de béton de compression coulée par-dessus.

Avez-vous connaissance d’interdiction ou limitation quant au perçage de ce type de structure ?

J’avais imaginé fixer de très courtes tiges filetées au plafond grâce à des chevilles laitons (en laissant les tiges dépasser de 1,5 à 2 cm par exemple), de fixer des cavaliers Still F530 sur les tiges filetées, puis des fourrures. Mais si je comprends bien votre 2nd réponse, il est possible de fixer directement les cavaliers au plafond par des vis, sans utiliser obligatoirement des suspentes (tiges filetées) ?  Donc en insérant une vis dans le trou fileté du cavalier ?

Dans l'hypothèse où les mutiples perçages de la dalle serait déconseillés, un artisan m'a proposé de réaliser un plafond suspendu avec des montants de 48, en ajoutant une fixation au plafond à mi-largeur en raison de la portée de 3,85m (donc les montants horizontaux seraient fixés sur les côtés de la pièce et au centre). Je n'ai rien lu de semblable dans vos documents ;  est-ce que c'est une solution techniquement acceptable ? 

Encore merci pour votre aide,

Cordialement

Portrait de Denis Placo

Bonjour Rémi,

Je n’ai pas d’information sur la possibilité de percer ou non ce type de structure. Se renseigner peut-être auprès du fabricant si vous le retrouvez.

Faites des essais pour la fixation de ces cavaliers (selon possibilités techniques de perçage).

Il est tout à fait possible de poser un plafond autoportant avec des points de reprise intermédiaires. Cela réduit d’autant la portée et permet de jouer sur le dimensionnement de l’ossature rails et montants. Je vous donne en lien le chapitre de notre Intégrale Placo® qui comporte un tableau détaillé sur le dimensionnement des ossatures avec rails et montants . Le tableau est complet et nécessite une lecture attentive, comme les petites lignes des contrats d’assurance ;)

Cordialement

Rejoignez la communauté

Posez vos questions, répondez à celles des autres membres et partagez vos expériences entre bricoleurs.

Se connecter Créer un compte