Plafond acoustique

Portrait de PHILIPPE S 0

Plafond acoustique

Bonjour,

Je souhaite créer une chambre au rez-de-chaussée sous mon salon.

Aujourd'hui, j'entends clairement la télévision du salon dans la future chambre.

Le plafond est une dalle béton sur hourdis de parpaings et poutrelles béton (+ carrelage dans le salon).

Les murs sont  :

- 2 murs extérieurs : parpaing de 22 + laine de verre de 7 et brique plâtrière de 5.

- 1 mur de refends : parpaing de 22

- 1 cloison : brique de 5.

 

Quelle isolation prévoir pour assurer le confort phonique de la chambre ?

Merci.

Portrait de Denis Placo

Bonjour Philippe,

Les indications que je pourrais vous donner ne remplaceront en aucune façon des mesures et une étude réalisée par un acousticien.

Je ne peux, au moins dans un premier temps de réponse, que vous donner des indications compte tenu également des éléments transmis.

Je vais aborder paroi par paroi.

Le plafond tout d’abord.

Carrelage au-dessus. Pas le meilleur revêtement à moins qu’une isolation acoustique type webersys impact ou webersys  acoustic n’ait été interposée lors de sa mise en œuvre. Peut-être pourrez-vous placer des tapis pour atténuer les bruits de chocs (pas).

Pour ce qui est des bruits dits aériens (voix, TV, musique), il faut envisager de réaliser un faux-plafond  (autoportant ou suspendu) en y insérant une laine minérale type IBR ou Isoconfort pour créer ce que l’on appelle un système « masse-ressort-masse » associé à une plaque de plâtre (de préférence à isolation acoustique renforcée type Placo®Phonique https://particuliers.placo.fr/les-produits/catalogue-produits/placo-phonique-ba-13  car sa masse est plus importante que celle d’une BA 13 standard.

Vous trouverez dans la chapitre dédié aux murs du guide acoustique du bâtiment (en page 11) des mesures faites avec un montage qui doit ressembler à ceux de vos murs extérieurs. A vous de voir si vous voulez allez vers des solutions plus performantes. Il faut regarder le R A : plus ce chiffre qui indique l’affaiblissement acoustique est élevé, meilleure est l’isolation acoustique (également appelée isolation phonique) entre deux pièces ou locaux différents. Pour info, la correction acoustique traite de réverbération au sein d’un même local. A vous de voir si vous souhaiter améliorer cette partie ou vous contenter de l’existant.

Le mur de refend : il sépare quoi ? La cloison ?  Il est certainement intéressant de les traiter avec un système Optima murs et une laine GR 32 (75 mm minimum d’épaisseur si possible. Là encore parement en Placo®Phonique. Choisir des fixations des appuis adaptés à la nature du support. Possibilité également de réaliser une ossature ½ Stil® Placo®Phonique BA13 avec laines minérales entre montants PAR 45 avec ossature 48 (rails et montants).

Quelques conseils de mise en œuvre :

  • Une double peau (deux épaisseurs de plaques de plâtre) améliore sensiblement le niveau d’isolation acoustique sans grande emprise au sol ou en hauteur.
  • Combler avec un joint mastic acrylique le cm « réglementaire » laissé au montage en pied de plaque (là où l’air passe, le bruit passe L )
  • Si double peau, décaler les plaques pour décaler les joints : pas de joints de plaques en vis-à-vis. Pour être plus clair, on commence la première peau par une plaque entière par exemple et la deuxième par une plaque en 600 (ou demi plaque).
  • Placez une bande résiliente sous le rail, lisse ou cornière basse (selon le système de pose choisi).
  • Evitez d’avoir des boitiers électriques en vis-à-vis de part et d’autre de la cloison. Décalez-les de 30 à 40 c minimum
  • Pas besoin de faire les bandes finies de la première peau mais il faut enduire la liaison entre plaques.

Restant à voter écoute si vous avez des questions.

Bien cordialement

P.S. : vous trouverez des vidés sur la Chaine Placo®TV et ISOVER pour vous aider à avancer dans votre réflexion et votre projet.

Portrait de PHILIPPE S 0

Bonjour,

 

Merci pour vos réponses.

Concernant le plafond, j'envisagerais une pose sur montant (plutôt que sur fourrures) car la largeur de la pièce s'y prête, environ 4 mètres et c'est plus efficace phoniquement.

Est-il envisageable d'ancrer les montants dans la brique plâtrière de 5 cm ?

Cordialement.

Portrait de Denis Placo

Bonjour Philippe,

La réalisation d’un plafond autoportant sur rails et montants nécessite que les parois soient porteuses (puissent supporter la charge supplémentaire apportée : ossature métallique, plaques de plâtre, isolant) et que les rails soient fixés sur les parois verticales à l’aide de fixations appropriées au support. Il vous faut vous assurer que cette paroi est suffisamment résistante et, si c’est le cas, vous rapprocher des fabricants de fixation pour connaître leurs recommandations.  

Avec une portée de 4 m et sans point de reprise intermédiaire, l’ossature devra être composée de :

  • Rails et montants de 90 doublés et solidarisés dos à dos avec entraxe entre montants de 0.40 m (portée 4.05 m)
  • Rails et montants de 100 doublés et solidarisés dos à dos avec entraxe entre montants de 0.50 m (portée 4.10 m)
  • Rails et montants de 100 doublés et solidarisés dos à dos avec entraxe entre montants de 0.40 m (portée 4.35 m)

Valeurs issues du chapitre consacré aux plafonds Placostil® sur montants Stil® de l’Intégrale Placo® et valables pour des ossatures de la marque Placo®.

On peut aussi avoir de très bon résultats en isolation acoustique avec des plafonds suspendus et en employant des suspentes acoustiques dB-F 530 Stil® Placo® (anti vibratiles)

Cordialement

Rejoignez la communauté

Posez vos questions, répondez à celles des autres membres et partagez vos expériences entre bricoleurs.

Se connecter Créer un compte