Fixations radiateurs fluide

Portrait de Jérôme V

Fixations radiateurs fluide

Bonjour, 

Je refais mon salon entièrement pour avoir une meilleure isolation thermique. 

Avant, c'était simple carreaux de plâtre, lame d'air, puis parpaing du mur de la maison. 

Les radiateurs étaient fixés l'un sur le béton soutenant la fenêtre, et le second fixés sur le carreau de plâtre. 

Pour les travaux, j'ai posé une ossature métallique pour y incorporer de la laine de roche et poser le BA13. J'ai mis un espace pour la lame d'air entre le mur parpaing et la laine de roche.

Pour faire ses travaux, il a fallu retirer les deux radiateurs en aluminium, un grand et bien lourd mais transportable à la main qui est sous la fenêtre, voir photo. Sur la photo, nous voyons le béton où est posé la fenêtre, ainsi en zoomant nous voyons les anciennes fixations du radiateur fixé dans ce béton. Pour l'isolation il a fallu que je me décale pour prendre en compte la lame d'air et l'épaisseur de la laine de roche et du BA13.

Pourriez-vous m'aider en me conseillant avec un dessin sur la pose tout en rattrapant le décalage du béton de cette fenêtre et du BA13 ? (je ferai un coffrage gauche, droite et en haut de la fenêtre) 

Le second radiateur moins grand et lourd est entre les portes-fenêtres et devra être fixé sur le BA13. Je crains que le radiateur soit trop lourd et casse tout le BA13 où il sera fixé. 

Pourriez-vous me conseiller et m'aider avec un dessin si c'est compliqué pour fixer ce deuxième radiateur sur ce mur en placo 

Ces radiateurs ont trois fixations avec trois vis pour chaque support. 

Merci à vous pour votre aide. 

 

 

Portrait de Denis Placo

Bonjour Jérôme,

Je ne suis pas très fort en dessin et j’espère quelques explications et liens seront suffisamment explicites.

Pour le dessous de la fenêtre, il faut faire un « coffrage » probablement du même type que celui vous avez envisagé de faire à droite et à gauche de cette fenêtre.

Plusieurs solutions pour la fixation des radiateurs, solutions qui peuvent être choisies  selon plusieurs paramètres : le poids des radiateurs, la répartition des points de fixation, la nature du support et tout simplement l’option retenue. Cela peut aller d’un renfort mis dans les ossatures (lire ici ) à aller rechercher le mur support avec des fixations adaptées en passant par l’emploi d’une plaque Habito® dont la fixation se fait sur des ossatures classiques mais à l’aide de vis spécifiques. On peut fixer jusque 20 kg/par point de fixation avec de simples vis à bois à dimensionner selon le poids de l’objet à accrocher ou encore jusque 60 kg par point avec des chevilles métalliques à expansion. La distance minimale entre deux points de fixation est de 40 cm. Cette plaque existe en version Activ’air qui contribue à purifier l’air intérieur en réduisant le taux de C.O.V. (Composés Organiques Volatiles).

Enfin et pour terminer, une  observation sur l’isolation : la réglementation thermique par élément impose, lors de travaux de rénovation, une résistance thermique minimale en mur de 2.90 m².K/W. c’est un seuil et je crains malheureusement que, au vu de la dimension des ossatures concurrentes posées, vous ne puissiez l’atteindre ni même le dépasser. C’est regrettable à la fois pour le confort de cette pièce et les économies d’énergie. Il aurait été préférable de mettre en œuvre un système Optima murs en réalisant des ébrasements. Cela aurait permis d’avoir une résistance thermique bien supérieure (jusque R=5 avec un GR 32 en 160 mm) tout en gardant la possibilité de choisir la plaque de plâtre la plus adaptée à votre usage. Par ailleurs, si le mur est sain (non humide), il est inutile de laisser une lame d’air entre ce dernier et l’isolant : c’est de la place perdue pour isoler.

Bon courage pour la suite de vos travaux.

Cordialement

 

Rejoignez la communauté

Posez vos questions, répondez à celles des autres membres et partagez vos expériences entre bricoleurs.

Se connecter Créer un compte