08/08/2016

Réaliser ses travaux d’aménagement étape par étape

Comment mener des travaux de rénovation étape par étape ?

Si faire et défaire c’est toujours travailler, Il n’y a rien de plus pénible que de devoir démonter ce qui a été réalisé précédemment. Alors pour réussir vos travaux de rénovation, établissez un plan d’attaque.

 

Bon à
savoir


Si vous avez le moindre doute ou si vous jugez que vos compétences ne sont pas suffisantes, faîtes appel à un architecte. Ce professionnel a l’habitude de mener à bien un chantier de A à Z.

Qui construit la maison ?

J’effectue mes travaux dans l’ordre

Organisez les étapes suivant un ordre logique, par exemple le passage de l’électricité avant la pose des plaques de plâtre… Etablissez le cahier des charges selon trois catégories :

  • Le gros œuvre qui regroupe les fondations, les murs et la charpente.
  • Le second œuvre qui rassemble les travaux de couverture, d’isolation, la réalisation des cloisons, sols et plafonds, les menuiseries, l’électricité, la plomberie et le chauffage.
  • Les finitions qui portent sur la pose des différents revêtement muraux (peinture, papier-peint…)

Commencez par faire expertiser la maison pour déterminer les travaux à effectuer. ans de nombreux cas, il est préférable de démolir ou de démonter des éléments existants comme les revêtements de mur et/ou de sol… Entamez les travaux par la maçonnerie (ciment, mortier, enduit…). Isolez en premier lieu la toiture. Profitez de ces travaux pour remplacer (ou poser) les anciennes fenêtres de toit. Changez également les fenêtres simple vitrage par des menuiseries performantes puis attaquez le doublage des murs. Lors de cette opération passez les réseaux électriques et éventuellement les réseaux d’eau. Pour réaliser le doublage de nombreuses solutions sont possible la plus courante étant la pose de plaques de plâtre sur ossature métallique. Choisissez vos plaques en fonction de la pièce.

Quelles autorisations pour mes travaux ? 

Si vos travaux ne concernent que l’aménagement intérieur (revêtements de sol, doublages, cloisons) et les équipements techniques (électricité, eau, chauffage), vous n’avez besoin d’aucune autorisation. En revanche, si la rénovation implique des modifications structurelles du bâti et touche à l’aspect extérieur de la maison, vous devez, au minimum, effectuer une déclaration préalable de travaux (ravalement, remplacement de fenêtre…) ou une demande de permis de construire (construction de plus de 20m2, modification de la structure…) auprès du service d’urbanisme de votre commune. Si votre maison est située en zone classée, la demande de permis de construire est examinée par les Architectes des Bâtiments de France. Ce sont eux qui valideront ou non votre demande. 

Je mesure l’importance et les conséquences des travaux

En tenant compte des différentes étapes de rénovation, déterminez le budget nécessaire. Renseignez-vous sur les aides et financements auxquels vous pouvez prétendre. Etablissez un planning pour juger de l’avancement des travaux et respecter les délais fixés. Si vous en avez les moyens, n’hésitez pas à confier certaines tâches aux artisans et professionnels du métier. Dans ce cadre pour bien suivre l'avancement du chantier un certain nombre de points sont à prévoir de contrôler. 

Points à vérifier si c'est un professionnel qui réalise les travaux 

1 Devis, assurance et garantie du professionnel
Il faut vous assurer que tout est bien prévu dans le devis pour éviter tout conflit pendant ou après le chantier sur le périmètre des travaux : travaux de rénovation, débarrassage des gravats etc... Il faut évoquer aussi les assurances de l'artisan ainsi que ses compétences si il s'agit de réaliser des travaux d'économies d'énergies, celui-ci doit avoir une qualification RGE pour que vous puissiez bénéficier des aides de l'état (crédit d'impôt).
 
2 Baliser la zone de travaux 
Pour éviter tout désagrément en cours de chantier, bien délimiter la zone où l'artisan pourra travailler et bien protéger vos meubles et décoration des pièces concernées. 
  
3 Planning des travaux
Votre chantier, suivant la difficulté, peut demander différents corps de métiers, si c'est  une entreprise générale qui gère votre chantier, demandez lui des garanties sur le calendrier. Il faut que vous sachiez précisemment qui va intervenir (électricien, plombier, peintre etc...) et quand. Cela vous permettra de contrôler et de vérifier si le planning est respecté et d'alerter le cas échéant l'entreprise.
 
4 Communiquer avec le maitre d'oeuvre quotidiennement 
Pour que votre chantier se passe sereinement et dans les temps impartis, il faut prendre souvent des nouvelles et acter ce qui a été réalisé par rapport au calendrier que l'on vous a fournit. Un appel sur le mobile du maître d'oeuvre vous permet de montrer que vous êtes concerné et vigilant et si vous n'arrivez pas à le joindre danger ! Une relation de confiance doit être établie entre vous et le responsable du chantier. Le mieux est avant même de démarrer avoir acté que vous souhaitez un retour quotidien du maitre d'oeuvre. 
 
5 Fin de chantier : les vérifications 
Assurez-vous que tout ce qui a été listé dans le devis a bien été réalisé. Vérifiez ensuite que le chantier est propre et qu'il ne reste plus de gravats ou traces de poussière dans vos pièces. 

 

 

Bon à
savoir


Si le réseau d’eau sanitaire est réalisé en PER, prévoyez le passage des tuyaux avant d’effectuer la pose des plaques de plâtre. À l’inverse, le cuivre et le multicouche sont en pose apparente donc installés après la pose des plaques de plâtre.

Monter une cloison Placo®

Aide au choix : Trouvez votre solution Placo®

>

Pour aller plus loin

Aménager ses combles : les questions à se poser

Pas besoin de pousser les murs pour gagner de l’espace ! 

+

Créer une pièce en plus

Pour gagner de la place, pourquoi ne pas modifier la configuration de votre maison ?

+

Réaliser ses travaux d'isolation thermique

Préparez votre projet de rénovation !

+