04/09/2019

Enduit : quels sont les différents types et usages ?

Les différents enduits et usages

Découvrez les différents types d’enduits disponibles dans le commerce et leurs usages pour choisir le bon produit pour vos travaux.

 

Comment choisir son enduit d’intérieur ?

 

Avant de choisir son futur enduit, il est important de bien connaître les différents enduits disponibles sur le marché et leurs usages. En effet, chaque enduit est unique et possède des caractéristiques qui lui sont propres. Votre choix s’effectuera en fonction de vos besoins.

 

Les différents types d’enduits et leurs usages

 

Comme nous l’avons déjà dit, il existe différents types d’enduits à base de plâtre dans le commerce. Tous ne se destinent pas au même usage : ils sont utilisés à différentes étapes des travaux. Voici quelques conseils Placo® pour bien choisir et bien utiliser votre enduit.

 

Les enduits pelliculaires

 

Comme leur nom l’indique, les enduits pelliculaires s’appliquent en fine couche d’environ 1 mm. Il s’agit en fait d’enduit de lissage, de rebouchage ou dégrossissage, utilisé le plus souvent en travaux d’intérieur. Ils préparent la surface (plaques de plâtre, béton, carreaux de plâtre) à la réception de la décoration finale. Les enduits pelliculaires sont de plusieurs types et s’utilisent à différentes étapes des travaux.

  • Les enduits de rebouchage.
    On les utilise pour reboucher les trous ou les fissures en rénovation. Pour ces tâches, on peut utiliser le mortier adhésif MAP® Formule+.
  • Les enduits de dégrossissage
    Comme l’enduit en poudre Surfenduit® Dégrossissage, eux, s’appliquent sur les surfaces très abîmées et irrégulières pour les égaliser, les rendre planes. En rénovation par exemple, on les utilise avant le surfaçage des plaques de plâtre très abîmées.
  • Les enduits de lissage
    Ils servent au surfaçage : on les applique en fine couche sur la totalité des supports pour leur donner une finition soignée et parfaitement lisse. Ils sont ainsi prêts à recevoir la décoration finale. Par exemple, après l’application d’un enduit de lissage sur des plaques de plâtre neuves ou rénovées, le mur pourra être peint, recouvert de papier peint… Pour ces travaux, il existe des enduits en poudre comme le Surfenduit® Finition ou des enduits en pâte comme le Placomix® PRO Finition.

Comment réussir l’enduit d’une plaque de plâtre ?

 

Les enduits à joints

 

Lorsque l’on pose des plaques de plâtre, l’étape du jointoiement vise à remplir le creux des bords amincis entre les plaques de plâtre, pour obtenir une transition plane.

Joint de plaque de plâtre : comment faire ?

Voici nos conseils :

  • on applique d’abord un enduit Placojoint® PR4 pour le collage et la charge de la bande.
  • Après séchage, on réalise une ou deux passes de finition à l’aide d’un enduit Placojoint® GDX, en élargissant la zone d’application d’environ 2 à 5 cm au-delà de l’aminci.

Il est possible de se servir du même enduit pour réaliser les différentes étapes du jointoiement : les enduits prêts à l’emploi Placomix® Pro et Placomix® Pro allégé peuvent être utilisés aussi bien pour le collage de la bande à joint que ses finitions.

 

Conseil : Notez bien que pour assurer la solidité et les performances de l’ouvrage, ces enduits doivent être utilisés avec les bandes à joint Placo®.

 

Bon à savoir : si l’espace entre deux plaques de plâtre est trop important, à savoirentre 1 et 5 mm , il convient de le reboucher avant de réaliser le jointoiement. Pour cela, on utilise du mortier adhésif MAP® Formule+. Si l’espacement est inférieur à 3 mm, on peut opter pour de l’enduit Placojoint®.

 

Les types d’enduits à joints

 

Parmi les enduits à joint, on trouve des enduits à prise et des enduits à séchage, qu’il convient d’utiliser correctement. Si l’on utilise les deux successivement, on peut appliquer un enduit à séchage sur un enduit à prise, mais pas l’inverse.  

Comment réussir l’enduit d’une plaque de plâtre ?

  • Enduits à prise : il s’agit d’enduits à base de plâtre, utilisables par tous les temps. Il prennent en quelques heures et permettent donc un redoublement des joints dans la journée. Par exemple, l’enduit en poudre Placojoint® PR4 peut être recouvert dans les 5 heures, quels que soient la température et le degré d’humidité.

 

  • Enduits à séchage : ces enduits à base carbonate s’utilisent de préférence par temps chaud et sec. Selon les conditions climatiques, leur durée de séchage peut varier. Par exemple, il faut compter entre 12 et 48 h avant de recouvrir l’enduit Placojoint® GDX. Ces enduits au temps d’utilisation plus long sont plus faciles à manipuler pour des novices.

Astuce : il existe des enduits multifonction. Par exemple, l’enduit-colle en poudre C7® de Placo® peut être utilisé pour le rebouchage, le jointoiement et le surfaçage.

Astuce : pour les petits travaux de rebouchage, il existe de petits conditionnements, par exemple le MAP Formule+ existe en 5 kg.

 

Enduits en poudre ou en pâte : comment choisir ?

 

Les enduits pelliculaires et les enduits à joint se présentent sous différentes formes :

  • en poudre,
  • ou en pâte, prêt à l’emploi.

Leur application est semblable, mais la préparation des enduits prêts à l’emploi est plus simple car elle nécessite seulement un léger malaxage. Les enduits en poudre, quant à eux, doivent être préparés et malaxés, en veillant à bien respecter le taux de gâchage.

 

À savoir : pour préparer un enduit en poudre, on saupoudre toujours la poudre dans l’eau et non l’eau sur la poudre, puis on malaxe jusqu’à obtenir une pâte souple et homogène.

Aide au choix : Trouvez votre solution Placo®

>